December Young Women Lesson: How can I help my less-active friends return to church?

Click for French Translation/Traduction en français

We need not only love each other more but love each other better Bonnie OscarsonIntroduce the doctrine

Sometimes, when members of the church don’t keep all of the commandments, don’t have strong testimonies, or simply disagree with other members or don’t fit in, other church members chastise them with dismissive comments like, “Why don’t you just leave?” Reference A What is the problem with saying something like this?

Learn together

Ask the Young Women to read this excerpt from Dieter F. Uchtdorf’s talk “Come, Join with Us.”

There Is Room for You

To those who have separated themselves from the Church, I say, my dear friends, there is yet a place for you here.

Come and add your talents, gifts, and energies to ours. We will all become better as a result.

Some might ask, “But what about my doubts?”

It’s natural to have questions—the acorn of honest inquiry has often sprouted and matured into a great oak of understanding. There are few members of the Church who, at one time or another, have not wrestled with serious or sensitive questions. One of the purposes of the Church is to nurture and cultivate the seed of faith—even in the sometimes sandy soil of doubt and uncertainty. Faith is to hope for things which are not seen but which are true.7

Therefore, my dear brothers and sisters—my dear friends—please, first doubt your doubts before you doubt your faith.8 We must never allow doubt to hold us prisoner and keep us from the divine love, peace, and gifts that come through faith in the Lord Jesus Christ.

Some might say, “I just don’t fit in with you people in the Church.”

If you could see into our hearts, you would probably find that you fit in better than you suppose. You might be surprised to find that we have yearnings and struggles and hopes similar to yours. Your background or upbringing might seem different from what you perceive in many Latter-day Saints, but that could be a blessing. Brothers and sisters, dear friends, we need your unique talents and perspectives. The diversity of persons and peoples all around the globe is a strength of this Church.

Some might say, “I don’t think I could live up to your standards.”

All the more reason to come! The Church is designed to nourish the imperfect, the struggling, and the exhausted. It is filled with people who desire with all their heart to keep the commandments, even if they haven’t mastered them yet.

Some might say, “I know a member of your Church who is a hypocrite. I could never join a church that had someone like him as a member.”

If you define hypocrite as someone who fails to live up perfectly to what he or she believes, then we are all hypocrites. None of us is quite as Christlike as we know we should be. But we earnestly desire to overcome our faults and the tendency to sin. With our heart and soul we yearn to become better with the help of the Atonement of Jesus Christ.

If these are your desires, then regardless of your circumstances, your personal history, or the strength of your testimony, there is room for you in this Church. Come, join with us!

-Dieter F Uchtdorf Reference B

How does President Uchtdorf’s attitude differ from those who would tell someone to “just leave”? What can we do to make room for everyone in our church?

Watch the video, The Other Prodigal Son.

How can we overcome barriers that prevent us from loving and welcoming others?

Ask the Young Women to read these words by Young Women General President Bonnie L. Oscarson.

If there are barriers, it is because we ourselves have created them. We must stop concentrating on our differences and look for what we have in common; then we can begin to realize our greatest potential and achieve the greatest good in this world. Sister Marjorie P. Hinckley once said, “Oh, how we need each other. Those of us who are old need you who are young. And, hopefully, you who are young need some of us who are old. It is a sociological fact that women need women. We need deep and satisfying and loyal friendships with each other.” Sister Hinckley was right; oh, how we need each other! …As we look beyond our differences in age, culture, and circumstance to nurture and serve one another, we will be filled with the pure love of Christ and the inspiration which leads us to know when and whom to serve.

I extend to you an invitation that was issued once before by a Relief Society general president who said, “I invite you to not only love each other more but love each other better.” May we realize just how much we need each other, and may we all love one another better, is my prayer in the name of Jesus Christ, amen. -Bonnie L. Oscarson Reference C

Why do we need all members of the church? How can we love each other better?

Live what we are learning

As a class, choose 3-5 class guidelines for making Young Women a safe and welcoming place for everyone. Keep in mind that the behavior of class members outside of the classroom may be just as important as the classroom environment; bullying, cliquishness, judgmental comments and other negative behaviors by church members outside the classroom may create barriers to church attendance for others. Post these guidelines in the classroom and review them periodically to evaluate progress.

Leçon des Jeunes Filles : Comment aider mes amis moins actifs à revenir à l’Eglise ?

Présenter la doctrine

Parfois, quand des membres de l’Eglise ne gardent pas tous les commandements, n’ont pas un témoignage fort, ou ne font pas partie du groupe, d’autres membres les châtient avec des commentaires comme, « Pourquoi tu ne quittes pas l’Eglise ? » Quel est le problème avec ce genre de commentaire ?

Apprendre ensemble

Demander à une Jeune Fille de lire cet extrait d’un discours de Président Uchtdorf.

Il y a de la place pour vous

« À vous qui vous êtes détachés de l’Église, je dis, mes chers amis, qu’il y a encore une place ici pour vous.

Venez ajouter vos talents, vos dons et votre énergie aux nôtres. Ainsi, nous deviendrons tous meilleurs.

Certains pourraient se demander : « Mais en ce qui concerne mes doutes ? »

Il est normal de se poser des questions. Souvent, la graine de la recherche honnête germe et se développe jusqu’à devenir un grand chêne de connaissance. Il y a peu de membres de l’Église qui, à un moment ou à un autre, ne se sont pas débattus avec des questions graves et épineuses. Un des objectifs de l’Église est de nourrir et de cultiver la graine de la foi, même, quelquefois, dans les terrains sablonneux du doute et de l’incertitude. La foi, c’est espérer en des choses qui ne sont pas vues, mais qui sont vraies.

C’est pourquoi, je vous en prie, mes chers frères et sœurs, mes chers amis, doutez de vos doutes avant de douter de votre foi8. Nous ne devons jamais permettre au doute de nous garder prisonniers et de nous tenir éloignés de l’amour, de la paix et des dons de Dieu qui sont accordés par la foi au Seigneur Jésus-Christ.

Certains pourraient dire : « Je ne suis pas à ma place parmi les gens de l’Église. »

Si vous pouviez voir en notre cœur, vous trouveriez probablement que vous avez plus votre place avec nous que nous ne le supposez. Vous pourriez être surpris de trouver que nous avons des aspirations profondes, des problèmes et des espoirs qui ressemblent aux vôtres. Votre passé ou votre éducation peuvent sembler différents de ce que vous percevez chez beaucoup de saints des derniers jours, mais cela pourrait être une bénédiction. Frères et sœurs, chers amis, nous avons besoin de vos talents et de votre point de vue uniques. La diversité des personnes et des gens dans le monde entier est une force pour l’Église.

Certains pourraient dire : « Je ne pense pas pouvoir vivre à la hauteur de vos principes. »

Raison de plus pour venir ! L’Église est conçue pour nourrir les personnes imparfaites, qui ont des difficultés et celles qui sont épuisées. Elle est remplie de gens qui désirent de tout leur cœur respecter les commandements, même s’ils n’ont pas encore maîtrisé leur application.

Certains pourraient dire : « Je connais un membre de votre Église qui est hypocrite. Je ne pourrais jamais adhérer à une Église qui a quelqu’un comme lui en son sein. »

Nous sommes tous des hypocrites si vous définissez l’hypocrite comme quelqu’un qui ne réussit pas à vivre parfaitement ce qu’il croit. Nul parmi nous n’est tout à fait semblable au Christ comme nous savons que nous devrions être. Mais nous aspirons sincèrement à surmonter nos fautes et le désir de pécher qui est en nous. De tout notre cœur et de toute notre âme, nous aspirons à devenir meilleurs avec l’aide de l’expiation de Jésus-Christ.

Si c’est ce que vous désirez, alors, quelles que soient votre situation, votre histoire personnelle ou la force de votre témoignage, il y a de la place pour vous dans l’Église. Venez nous rejoindre ! »    -Dieter F Uchtdorf

Comment cette attitude est-elle différente de celle de ceux qui diraient à quelqu’un de partir ? Que pouvons-nous faire pour faire de la place pour tout le monde dans notre Eglise ?

Regarder la vidéo, The Other Prodigal Son.

Comment pouvons-nous surmonter les barrières qui nous empêchent d’aimer et d’accueillir les autres?

Demander aux Jeunes Filles de lire cette citation de la Président Générale des Jeunes Filles, Bonnie L. Oscarson.

« S’il y a des barrières, c’est parce que nous les y avons mises. Nous devons arrêter de nous concentrer sur nos différences et rechercher ce que nous avons en commun. Alors nous pourrons commencer à prendre conscience de notre immense potentiel et accomplir le plus grand bien dans ce monde. Marjorie P. Hinckley a dit un jour : ‘Comme nous avons besoin les unes des autres !’ … Dépassant nos différences d’âge, de culture et de situation pour prendre soin les unes des autres et nous servir mutuellement, nous sommes remplies de l’amour pur du Christ et de l’inspiration qui nous conduit à savoir quand et qui servir.

Je vous lance l’invitation qui a été lancée auparavant par une présidente générale de la Société de Secours : « Je vous invite non seulement à vous aimer les unes les autres, mais également à le faire mieux. » Puissions-nous mesurer à quel point nous avons besoin les unes des autres et puissions-nous mieux nous aimer. C’est là ma prière, au nom de Jésus-Christ. Amen. » -Bonnie L. Oscarson

Pourquoi avons-nous besoin de tous les membres de l’Eglise ? Comment pouvons-nous mieux nous aimer les uns les autres ?

Vivre ce que nous apprenons

Choisir ensemble 3 à 5 recommandations pour rendre votre classe de Jeunes Filles plus accueillante. Garder en tête que le comportement des Jeunes Filles en dehors de la classe peut être aussi important que celui en classe. Des commentaires méchants, des jugements et des clans peuvent créer des barrières à l’assistance à l’Eglise pour certaines personnes. Accrocher ces recommandations dans la salle de classe et les revoir régulièrement.

April Young Bennett

April Young Bennett is an advocate, mother, professional, lover of the arts, hater (but doer) of housework and seeker of truth. Podcast: Religious Feminism Podcast Twitter: @aprilyoungb

You may also like...

1 Response

  1. CAS says:

    This was an amazing lesson, April. I’ll definitely incorporate some points here in an upcoming lesson for adults. Thank you!

Leave a Reply